Votre enfant est-il gaucher? : Comment déterminer sa latéralité prévalente.

11th Oct 2016

VERSION FRANÇAISE

« La plupart des enfants commencent à montrer une préférence claire pour une main ou l’autre  autour de 2 ou 3 ans, tandis que certains le font aussi tôt que 18 mois. Mais n’ayez crainte si votre enfant d’âge préscolaire ne semble pas soucieux de la main avec laquelle tenir sa fourchette – quelques enfants restent ambidextres (utilisant les deux mains également) jusqu’à ce qu’ils aient 5 ans ou 6.

La latéralité prévalente peut être générique. Si vous et votre partenaire êtes tous deux gauchers, votre enfant aura 45 à 50 pour cent de chance d’être gaucher aussi. (Environ 10 pour cent des gens sont gauchers.)

Et ne vous dérangez pas a essayer d’influencer sa préférence manuelle. Tandis que la génétique seul n’explique pas entièrement pourquoi quelqu’un finit droitier – ou gaucher, le câblage du système nerveux de votre enfant fait au moins partie de la raison. La contrainte  pour utiliser sa main droite quand il/elle est vraiment  gauchiste est peu probable de marcher à long terme et contribuera a confondre et a frustrer votre enfant.
Cependant, Il y a quelques choses que vous pouvez faire : si votre enfant montre finalement une préférence pour utiliser sa main gauche, acheter ses ciseaux conçus pour des utilisateurs gauchers, lui offrir un gant de base-ball « de gauchiste » et s’assurer de l’asseoir à la table, à une place où elle n’heurtera pas de bras avec son voisin ».

Laura Jana, Pédiatre

Pour savoir quelle est sa main dominante tout le monde peut s’intéresser aux différents tests, pour ses enfants ou pour soi-même. Le relevé et l’interprétation des résultats devront être accueillis avec réserve car la fiabilité des tests dépend de plusieurs facteurs et le fait de connaître le but des tests peut influencer les résultats.

Tests gestuelscompter-sur-ses-doigts-100

  • Compter sur ses doigts : comptez sur vos doigts, par exemple jusqu’à trois, en les « épluchant » avec un index. Lequel utilisez vous ? C’est moins fiable si on demande de compter sur ses doigts d’une main sans utiliser l’index de l’autre.
  • Distribuer des cartes à jouer : c’est un bon test signalant comme dominante la main qui donne les cartes.applaudissement gaucher
  • Applaudir : applaudissez. Stop.

Quelle main est au dessus de l’autre ?
(La gauche pour les gauchers).

Test faisant appel à la rapidité

Pour les enfants [1] : face à face mains à plat sur la table, une friandise au centre* : celui qui l’attrape le premier la mange… un, deux, trois, top. Notez avec quelle main il se précipite pour attraper la friandise (ou tout autre chose qu’un enfant pourrait convoiter).
Quant à l’ado ou à l’adulte, l’esprit de compétition permet en principe d’utiliser n’importe quel objet pour faire ce test.
*Primordial, afin de ne pas influencer la décision de l’attraper avec la main la plus proche.

[1] S’il est capital de connaître au plus tôt la latéralité prévalente d’un enfant, gaucher ou droitier, il est tout aussi important de ne pas se tromper et de prévenir tous les risques inhérents à une latéralité malencontreusement contrariée. Pour connaître la latéralité de votre enfant il serait plus prudent de consulter un spécialiste : les psychomotriciens semblent les mieux qualifiés.

Comment repérer la latéralité d’un membre inférieur. gaucher-du-piedRésumons : un gaucher shootera dans un ballon avec son pied gauche, et se tiendra en équilibre sur son pied droit.

Les membres inférieurs sont souvent contraints de « marcher » ensemble. Pour qu’un pied avance, il lui faut le concours de son homologue qui soutient le corps pendant son temps de marche. Le pas primant sur l’appui, la latéralité n’est pas indiquée par l’appui. De sorte qu’il faudra distinguer la fonction d’appui et de soutien de la fonction active de marche qui en fait le pied directeur du mouvement.

Certains tests sont plus crédibles que d’autres et plus on avance en âge plus les déviations son possibles du fait de l’intellect et de l’émotionnel qui incitent dans un sens pas forcément naturel et spontané. Il est donc souhaitable de multiplier les tests. Essayons cependant d’en faire le tour sans avoir la prétention d’être complet.

D’abord on peut observer ou se faire observer par un proche dans ses actes quotidiens, par exemple lors de gestes signalés ci-après :

• Quel pied quitte le sol le premier pour monter un escalier ?

• Quel pied quitte le sol le premier pour monter sur une échelle ?

• Quel pied quitte le sol le premier pour enjamber un obstacle ?

Quand l’espace vous le permettra (attention aux carreaux du voisin 🙂 )

• Avec quel pied tapez vous spontanément dans un ballon ?

Enfin, un test simple à faire à deux, un testeur et un testé :

Le testeur se positionne derrière le testé qui doit se tenir droit et les pieds joints. Le testeur pousse alors le testé dans le dos ! Le testé perdant son équilibre avancera son pied dominant pour se rétablir.

 

« Most children start showing a clear preference for one hand or the other around age 2 or 3, while some do it as early as 18 months. But don’t worry if your preschooler doesn’t seem to care which hand she uses to hold her fork — some children remain ambidextrous (using both hands equally) until they’re 5 or 6.

Hand dominance is greatly influenced by genetics. If both you and your partner are left-handed, your child has a 45 to 50 percent chance of being left-handed as well. (About 10 percent of people are left-handed.)

And don’t bother trying to influence her hand preference. While genetics alone don’t entirely explain why someone ends up right- or left-handed, hardwiring of your child’s nervous system is at least part of the reason. Forcing her to use her right hand when she’s really a lefty is unlikely to work in the long run and will only confuse or frustrate her along the way.

There are a few things you can do though: If your child eventually shows a preference for using her left hand, buy her scissors designed for left-handed users, supply her with a « lefty » baseball glove, and make sure to seat her in a spot at the table where she won’t bump arms with her neighbor. »

pediatrician

To know what is the dominant hand everybody can be interested in the various tests, for his(her) children or for oneself. The statement and the interpretation(performance) of the results(profits) must be distantly welcomed because the reliability of the tests depends on several factors(mailmen) and fact of knowing the purpose of the tests can influence the results(profits).

Gestural tests

Counting fingers: Count your fingers, for example until three, « by peeling » them with an index. Which one use you? It is unikely  to count on the fingers of a hand without using the index of other one.
Distribution of cards: a good test while indicating as dominant the hand which gives cartes.applaudissement left-handed
Applaud: applaud. Stop.
Which hand is above? (The left for the lefters)

Speed test

For  children [1]: face to face hands flat on the table, the candy in center: the one who catches it first one eats it … one, two, three, go!. Note with which hand he/she rushes to catch the candy (or something quite different that a child could desire).
As for the teenager or as for the adult, the competitive spirit allows in principle to use any object to make this test.
*Primordial, not to influence the decision to catch him with the closest hand.

[1] It is major to know as soon as possible the prevailing latteralization of a child. Be you a left-handed person or a right-hander, it is also important not to make a mistake and to prevent all the risks inherent to an inconveniently perturbed hemispheric lateralization. To know the laterality of your child it would be more careful to consult a specialist: the psychomotor therapists should be the best qualified.

How to determine hemispheric lateralization of the lower limb. 
Let us summarize: A left-footed person will kick a ball with his left foot, and will balance on his right foot.
Lower limbs are often forced « to walk » together. So that one foot moves forward, it is necessary that the other supports the body during his time of walking. The step is dominating on the support, therefore, the lateralization is not indicated by the support. So that it will be necessary to distinguish the function of support foot and that of the active foot  which is the guiding foot of the movement.Certain tests are more reliable than others and the older we grow, the more the deflections seem possible because of the intellect and  the emotional factors which induce in a sense not necessarily natural and spontaneous. It is thus desirable to undergo several tests. Let us try however to present some without claiming to be able to be complete.At first we can observe or be observed by a close friend in its daily acts, for example during gestures(movements) indicated below:· What foot leaves the ground  first  to go up a staircase?· What foot leaves the ground first to climb a ladder?· What foot leaves the ground the first to skip an obstacle?

When the space will allow  you (Careful with the neighbor’s tiles/windows 🙂 )

· With what foot do you spontaneously kick a ball?

Finally, a simple test made for two, a tester a tested:

The tester positions himself behind the tested who has to stand up straight and on joint feet. The tester then pushes  the tested from behind. The tested losing his/her balance will move forward its dominating foot to recover.

Sources: http://www.lesgauchers.com/informations/gaucher-quelques-tests / http://www.babycenter.com/404_when-will-i-know-whether-my-child-is-a-righty-or-a-lefty_70388.bc

lefties

Comments are closed.